Je voulais 'aller voir ailleurs' tout en restant en Belgique.J'ai rencontré un Gantois et nous nous sommes mariés cet été.
Je voulais 'aller voir ailleurs' tout en restant en Belgique.J'ai rencontré un Gantois et nous nous sommes mariés cet été.
Charlotte, UCL
Anvers est une ville flamande très dynamique et culturellement très riche
Anvers est une ville flamande très dynamique et culturellement très riche
Gaëlle, Université Saint Louis
FAIS LE TEST

FAIS LE TEST
et convaincs-toi !

Ton témoignage peut convaincre d'autres étudiants

Le professeur était très ouvert et a vraiment mis tout en oeuvre pour me mettre à l'aise

François-Xavier, ULg

Niveau académique : assez intéressant dans certains cours spécifique comme l’économie monétaire où les marchés financiers. Le cours de droit fiscal en Néerlandais demandait un effort particulier au niveau de la langue (suivre le cours était assez ardu), heureusement le professeur était très ouvert et a vraiment mis tout en œuvre pour me mettre à l’aise (car oui, il s’agissait d’un oral). Pour le reste, il y avait quand même un problème au niveau de la redondance (économie industrielle) et de l’équivalence des cours (je n’aurai donc pas eu des cours comme « supply chain management » ou « corporate finance », qui semblent assez importants !).

Niveau linguistique : c’est une plus-value certaine. L’écoute quotidienne, la rédaction de notes, les éventuelles questions aux professeurs permettent d’acquérir un bon niveau de Néerlandais académique.

Epanouissement : L’Erasmus Belgica se faisant en Néerlandais, j’étais le seul étudiant échange ce qui s’avéra être assez pénible (ceci étant peut être dû à mon choix pour la VUB, en concurrence avec d’autres unifs de Bruxelles). Je n’avais que très peu de contacts avec les autres étudiants qui pour la plupart, n’habitaient pas à Bruxelles. Il n’y avait donc pas de personne dans ma situation avec qui j’aurais pu discuter pour régler des soucis éventuels. C’était un choix de partir seul, je ne le referais pas.

Je recommande donc de partir avec quelqu’un (pas forcément son meilleur ami) qui a la même motivation vis-à-vis du Néerlandais, dans le but de se tirer l’un l’autre vers le haut et s’entraider en cas de coup durs. Le but étant d’éviter de rester dans une bulle francophone.

Atout professionnel :   A chaque fois que j’ai mentionné cet échange et le fait d’avoir étudié en Néerlandais, ce fût extrêmement apprécié par l’interviewer. Ne fût-ce que pour mon stage à Bruxelles dans une boite multilingue, il n’y a à ma connaissance qu’un seul « non –bilingue », (qu’ils appellent « super-wallon »), mais je peux vous dire qu’il rattrape ce manque par d’autres qualités.

Encore des questions ? Contactez-nous
info@echanges-belgica.be
Created & CMS by Deltacom
ARES VLIR